Modèle d`acte de reconnaissance avant naissance

La Loi sur la reconnaissance des sexes 2004 permet aux personnes transsexuelles de demander à recevoir un certificat de reconnaissance de genre (GRC). Un certificat de reconnaissance de genre est le document délivré qui montre qu`une personne a satisfait aux critères de reconnaissance juridique dans le sexe acquis. La loi confère aux personnes ayant une dysphorie de genre une reconnaissance juridique en tant que membres du sexe correspondant à leur identité de genre, ce qui leur permet d`acquérir un certificat de reconnaissance de genre. Les personnes dont la naissance a été enregistrée au Royaume-Uni ou à l`étranger avec les autorités britanniques sont en mesure d`obtenir un certificat de naissance montrant leur sexe légal reconnu. [2] les personnes qui ont obtenu un GRC complet sont à partir de la date d`émission, considérées aux yeux de la Loi comme étant de leur «sexe acquis» dans la plupart des situations. Deux exceptions principales à la reconnaissance juridique des personnes trans sont que la descente des paies restera inchangée (important seulement pour l`héritage de primogéniture) et un droit de conscience pour le clergé de l`église d`Angleterre (qui sont normalement obligés d`épouser deux personnes par la Loi). En outre, les organisations sportives sont autorisées à exclure les personnes transsexuelles si elles sont nécessaires à une «concurrence loyale ou à la sécurité des concurrents»; les tribunaux sont autorisés à divulguer le statut de trans d`une personne; les employeurs sont autorisés à exclure les personnes trans comme une «exigence professionnelle réelle»; et les organisations sont autorisées à exclure les personnes trans de sexe unique ou de services sexuels distincts comme «un moyen proportionné d`atteindre un but légitime». L`exemple donné dans la Loi est une séance de counseling de groupe offerte aux femmes victimes d`agressions sexuelles. 3 [4] en 2016, le Comité des femmes et des Equalités a publié un examen des racines et des branches de la Loi sur la reconnaissance des genres, en notant ses lacunes et en formulait des recommandations pour son examen.

Dans le même temps, elle a noté des lacunes similaires dans la Loi sur l`égalité (2010) car elle affectait la caractéristique protégée de la réaffectation des sexes. [12] la question de savoir si des réformes futures seraient constitutionnellement valides dépendra d`une analyse plus détaillée lorsque la portée des réformes sera déterminée; comme, par exemple, la Haute Cour pourrait adopter une vision différente des dispositions qui visait à couvrir tous les enfants nés par la maternité de substitution, par rapport à un qui ne traitait que de ceux exclus par les régimes d`état de maternité de substitution ou seulement ceux nés à l`étranger. De même, elle pourrait adopter une vision différente d`une disposition qui visait à déclarer la filiation génétique par rapport à celle qui transférait la filiation, ou qui reflétait la filiation étrangère. Pour les fins actuelles, il suffit de noter qu`il existe un certain nombre de bases possibles du pouvoir du Commonwealth pour permettre au Tribunal de la famille de faire une série d`ordonnances affectant le statut parental dans les familles de maternité de substitution. Il s`agit notamment des pouvoirs actuels de la Cour pour faire des ordonnances parentales et des ordonnances pour le «bien-être» des enfants comme une cause matrimoniale ou une question concernant la «garde et la tutelle» des enfants de parents non mariés, et les questions accessoires, par l`intermédiaire des États» renvoi des pouvoirs qui ont eu lieu entre 1986 et 1990. [94] une base additionnelle pour le pouvoir du Commonwealth concernant les enfants nés à l`étranger serait le pouvoir de citoyenneté, parce que la filiation est inextricablement liée à l`octroi de la citoyenneté par la descendance.

Posted in Sin categoría